Ma réponse à l’association Sauvegarde retraites

Sainte-Foy-lès-Lyon, le 6 juin 2017

 

Objet : Stop au sacrifice de nos retraités !

 

Madame, Monsieur,

 

J’accuse réception de votre message concernant l’avenir de nos retraites qui est, je vous l’accorde, largement compromis de nos jours.

La situation des retraités dans notre pays est en effet dramatique. Beaucoup de retraités vivent aujourd’hui avec bien moins de 900 euros par mois.

Avec des retraites inférieures de 40 % en moyenne à celles des hommes, les femmes sont les principales victimes. Les retraités sont désormais la cible fiscale prioritaire du gouvernement. Tout alourdissement des taxes serait insupportable pour nos retraités dont la majeure partie est déjà asphyxiée.

En outre, depuis le 1er janvier 2016, selon une directive européenne transposée en France, le système peut puiser dans votre épargne pour sauver l’euro, au gré des crises bancaires et monétaires.

Enfin, cette perte du pouvoir d’achat rend particulièrement difficile le maintien serein des retraités dans un logement décent et ne permet pas aux personnes dépendantes de vivre dans des conditions décentes.

 

Pleinement consciente de cette situation intenable, députée, je m’engage, au nom du groupe Front national, à défendre les mesures suivantes :

  • Gel des taxes et des impôts qui frappent les retraités. Opposition de la hausse de la CSG de 1,7 point qui fera perdre plus de 5 milliard d’euros de pouvoir d’achat aux 9 millions de retraités que compte notre pays.
  • Revalorisation des pensions de retraite et rétablissement de la demi-part fiscale pour les veufs et veuves.
  • Prime de pouvoir d’achat de 80 € par mois pour les retraités gagnant moins de 1500 €/mois
  • Au lieu de sacrifier les Français, le gouvernement doit enfin faire des «économies sur la mauvaise dépense publique qui plombe nos comptes : coût de l’Europe, dépenses somptuaires dans les conseils régionaux, coût de l’immigration, explosion des fraudes sociales et fiscales. Halte au gaspillage !
  • Le minimum vieillesse (ASPA) ne doit plus bénéficier aux étrangers de plus de 65 ans le lendemain de leur arrivée en France ! Nous proposons 10 ans de présence au moins en France pour pouvoir y prétendre. C’est le sens de la priorité nationale.
  • Nous appliquerons également la priorité nationale pour l’attribution des logements sociaux ou l’accès aux soins.
  • Les banques resteront redevables de leurs dettes et ne pourront ponctionner l’épargne privé des Français

Je défendrai en outre un ensemble de mesures pour permettre aux retraités propriétaires de pouvoir continuer à faire face aux différentes charges leur incombant, aux personnes locataires de pouvoir accéder prioritairement au parc locatif des logements sociaux  et aux personnes dépendantes de pouvoir vivre leur handicap dans la dignité. Non à l’assistanat imposé !

Je reste bien-sûr à votre disposition pour échanger plus longuement autour de ces propositions qui sont pour nous des priorités.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses.

Muriel COATIVY

Conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes

Conseillère municipale Sainte-Foy-lès-Lyon

Candidate dans la XIIème circonscription du Rhône

06 64 17 06 86

muriel.coativy@fn69.fr

www.murielcoativy.fr

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *